Aux petites heures de la nuit - Flo Renard


Résumé

À dix-sept ans, Benjamin, violoniste talentueux, ambitionne de devenir instrumentiste quand un accident de la route vient briser tout net ses espérances. Devenu paraplégique, il doit réapprendre à vivre sans ses jambes et faire face aux contraintes de son nouvel état. 

C’est aux Épicéas, un centre de rééducation de la banlieue grenobloise, que Benjamin fait la connaissance d’Élise, une adolescente dynamique, et de Léopold, jeune homme à l’humour cynique, deux patients aussi malmenés que lui par la vie. Grâce à l’amitié de la première et l’amour du second, mais aussi la musique, Benjamin entame son long chemin vers la guérison. Alors qu’il recommence à prendre goût à l’existence, d’étranges phénomènes se produisent, qui menacent de le faire basculer dans la folie... 

Au-delà d’une romance entre deux garçons, Aux petites heures de la nuit est le récit d’une reconstruction, teintée de mystère, d’humour et, bien sûr, de musique.


J'ai découvert ce roman autoédité grâce à mon réseau Twitter. Je l'ai ouvert simplement sur les recommandations d'autres lecteurs et attirée par la couverture, sans lire le quatrième decouverture.Celui-ci est cependant une bonne présentation de ce roman, mais j'ai adoré le découvrir complètement.

Car cette lecture a été un vrai coup de cœur ! Tout d'abord pour les personnages, le trio principal est extrêmement attachant, chacun avec sa personnalité à part, ses goûts parfois étranges (oui je parle du hobby de Léopold lol !). Flo Renard a un véritable talent pour créer des individus qui vivent, vibrent et luttent devant nos yeux. J'ai eu la sensation de quitter des amis lorsque j'ai terminé ma lecture. 

Ensuite, le thème du handicap est traité avec beaucoup de sensibilité et de justesse, sans larmoiements, mais sans édulcorer non plus. Les protagonistes se rencontrent dans un centre de rééducation pour handicap moteur lourd, Benjamin et Elise sont paraplégiques, tandis que Léopold a été amputé d'une jambe. Des situations qui n'inspirent pas franchement la rigolade et pourtant ces trois jeunes gens vont se reconstruire ensemble, au point qu'en tant que lectrice leur handicap est très vite devenu secondaire pour les décrire.
Leur histoire seule est déjà une raison d'apprécier la lecture, mais celle-ci s'entremêle à des phénomènes fantastiques qui rend ce roman addictif. 

Enfin, j'ai été extrêmement touchée par la romance entre Benjamin et Léopold. Une fois encore, les émotions sont justes, ni surjouées, ni édulcorées, et le respect mutuel dans leur couple m'a beaucoup émue.

Aux petites heures de la nuit est un roman qui mérite amplement d'être connu et lu, alors n'hésitez pas à vous y plonger !


Chronique de la même auteure :



Écrire commentaire

Commentaires : 0