Animé : Kids on the Slope


Genre : musique, amitié
Public : tout public
Statut : terminée 
Nombre d'épisodes : 12


Synopsis

Début de l'été 1966. À cause du travail de son père, Kaoru Nishimi, élève de première année de lycée, déménage de Yokosuka pour aller vivre chez des parents de Kyushu. Jusqu'alors, Kaoru avait tendance à se couper des autres, mais en arrivant au lycée Higashi, sa rencontre avec son camarade de classe Sentarou Kawabuchi, voyou notoire, le transforme. Sous ses airs de brute, ce dernier lui fait découvrir les joies du jazz, surtout quand il est joué avec un ami.


Kids on the Slope est adapté d'un manga et j'ai choisi de commencer par la version animée pour pouvoir apprécier les scènes musicales : riche idée car la musique est une part vitale de l'histoire et mes connaissances en jazz sont quasi nulles. Ce dernier est présent tout au long de la série, avec quelques séquences particulièrement mémorables pour leur richesse émotionnelle.

Cette histoire est donc celle de la rencontre de deux lycéens que tout semble opposer au premier abord, mais qui vont se réunir, s'apprivoiser et se lier par l'amour de la musique jazz.
Kaoru est l'archétype du premier de la classe : frêle, porteur de lunettes, brillant, fils de bonne famille. Sentarou au contraire est le voyou de service. Cliché ? Pas tant que ça, rapidement l'on s'aperçoit qu'ils sont tous les deux bien plus et tout aussi isolés socialement l'un que l'autre. Si Kaoru l'exprime à travers des crises d'angoisse, Sentarou l'exorcise par les bagarres.

Celle qui va faire le lien entre eux est Ritsuko, l'amie d'enfance de Sentarou, la déléguée de classe qui accueille Kaoru qui tombe sous son charme. Le père de la jeune fille tient une boutique de disques, où elle conduit Kaoru qui cherche de la musique classique pour jouer au piano. Il ignore qu'il entre alors dans le monde du jazz, musique qui passionne le père de Ritsuko... et Sentarou qui joue de la batterie au sous-sol. 
C'est tout d'abord par rivalité et défi que Kaoru se met en tête de maîtriser un morceau de jazz, "Moanin" qui deviendra en quelque sorte la chanson des deux garçons, mais très vite il prend du plaisir à jouer avec Sentarou et se libère à travers cette musique particulière. Ces moments de partage musical vont devenir leur mode de communication et donner lieu à des scènes qui m'ont émue aux larmes.

Kids on the Slope est ainsi l'histoire d'une magnifique amitié, avec deux personnages extrêmement touchants, qui grandissent à travers une passion commune. L'ambiance a quelque chose de délicat et nostalgique, tout en présentant une histoire intemporelle. Une superbe découverte ❤️

Écrire commentaire

Commentaires : 0