Animé : No. 6


Genre : SF
Public : YA / adulte
Statut : terminé
Nombre d'épisodes : 11


Synopsis

Dans un monde futur, après un grand conflit qui a dévasté la planète, l'armement militaire a été proscrit et le commandement donné à une autorité indépendante dans les 6 régions restantes. L'histoire prend place dans l'une de ces régions, la cité No. 6. Shion, un jeune garçon, a été jugé à l'âge de deux ans comme étant un être ayant une intelligence extrêmement élevée ce qui lui permet de vivre dans une zone luxueuse baptisée Chronos, cadre destiné à favoriser le développement de ses capacités.

Le jour de son douzième anniversaire, il rencontre un garçon en cavale du nom de Nezumi. Celui-ci vient de s'échapper de la maison correctionnelle où sont placés tous ceux jugés comme rebuts de la société par les autorités. Shion le soigne et l'héberge, mais ce dernier disparait le lendemain sans laisser de traces.

Quatre ans plus tard, c'est au tour de Nezumi de secourir Shion.


No. 6 est une adaptation d'une série de light novels. Une version manga existe également, mais n'a pas été publiée en Français (disponible en Anglais).

L'histoire de Shion et Nezumi se passe dans un avenir post-apocalyptique, autour de la ville No. 6 qui se veut une utopie. Mais comme souvent, les utopies cachent des faces bien moins reluisantes... Shion va l'apprendre à ses dépends lorsqu'il est arraché à la vie confortable de la cité, mais il est encore loin de se douter de l'horreur derrière le vernis. Cela fait de cet animé un titre inadapté aux plus jeunes, certaines scènes sont très dures, notamment dans les derniers épisodes (et encore le manga est pire selon moi). Il y flotte un esprit qui n'est pas sans rappeler Le Passeur de Lois Lowry, avec sa société aseptisée et contrôlée. Enfin... jusqu'à ce que l'on découvre la vie a l'extérieur du mur d'enceinte.

Tout part de la rencontre de Shion avec le fugitif Nezumi ("rat" en Japonais) auquel il vient en aide sans y réfléchir à deux fois. À vrai dire il est fasciné par ce garçon de son âge chez qui couve une sauvagerie qu'il n'a jamais rencontré dans son monde lisse et qu'il recherchait insconsciemment. La fascination est réciproque, Nezumi est décontenancé par l'attitude amicale, à la limite de l'inconscience, de Shion. 
Ils ont alors 12 ans et ne se reverront que 4 plus tard. Par la force des choses, Shion est alors entraîné hors des murs de No. 6, dans le monde de Nezumi, celui de la clandestinité, des parias, de la loi du plus fort.  

Leur duo et le développement de leur relation donne toute la dynamique à l'intrigue. Shion est un jeune homme généreux, naïf et idéaliste ; Nezumi est cynique, méfiant et brutal. Tous les deux s'attirent autant qu'ils se repoussent, sont séparés par la haine de Nezumi à l'encontre de No. 6, se rapprochent par la candeur de Shion, se rejoignent sur leur volonté de changer le monde bien que sous des angles différents. À travers leur histoire le spectateur est interrogé sur les thèmes de la vengeance, de l'humanité et plus généralement du bien et du mal. Ce qui rend No. 6 si intéressant provient de l'absence de réponses toutes faites et bien-pensantes à ces questions : nul manichéisme, chaque personnage porte ses parts d'ombre et de lumière et sait nous toucher à sa façon.

Écrire commentaire

Commentaires : 0