Orisha Song - Azel Bury

Résumé 

Irma et Adriel, après leur aventure en Ecosse, partent au Brésil pour tenter de démêler les fils d'une étrange affaire. Dans la petite communauté Haitienne de Humberto de Campos, "où il n'y a que de la poussière", Rosa rêve de noms, et ces noms forment une étrange liste de morts stupides, dignes des Darwins Awards ! Mais à Humberto de Campos, on pense que Rosa, grande Prêtresse Candomblé, est responsable. Les menaces fusent. Adriel et Irma vont étudier ces cas un par un, aidé de Gabrielo, un vieil original. Ils apprennent l'existence d'une autre liste : celle d'enfants disparus, qui pourrait bien être en rapport avec la première. Mais rien n'est vraiment comme ça en a l'air... D'un mort à l'autre, d'une liste à l'autre, la vérité s'enfonce entre magie , trafic d'humains et meurtres. Nos deux journalistes vont enquêter jusqu'au fin fond d'une horrible vérité. Adriel va-t-il guérir de Joanna ? Irma va-elle trouver l'amour ? Vous le saurez en lisant Orisha Song !

Orisha Song, le dernier roman d'Azel Bury, est la suite de La Baie des Morts. Même s'il peut se lire indépendamment - chaque livre bouclant une enquête qui lui est propre - je ne saurais trop vous conseiller de les lire à la suite l'un de l'autre. L'évolution des personnages vous paraîtra plus clair et La Baie des Morts est de toute façon un excellent titre lui aussi !

Donc après les venteuses falaises d'Ecosse, Irma et Adriel nous entraînent dans la chaleur moite du Brésil. Mais Humberto de Campos n'a rien de bien glamour à offrir, à part ses morts mystérieuses, ses disparitions d'enfants et ses rituels Candomblé, sorte de Vaudou local. 

Et comme toujours, l'auteure sait nous faire voyager non seulement à travers les paysages et l'ambiance, mais aussi à travers l'intrigue. Les mystères se dévoilent peu à peu, via une narration à plusieurs voix dont elle a le secret et une plume fluide.

Mais ce que je préfère chez Azel Bury, c'est sa capacité à insuffler la vie à ses personnages. Mon chouchou reste Adriel, malgré son mauvais caractère, mais ce dernier donne lieu à des réparties sarcastiques qui m'ont fait hurler de rire ! À côté, Irma est plus posée, mais elle pourrait bien vous surprendre dans ce volume.
Et puis il y a tous les habitants d'Humberto de Campos, de Gabrielo, le vieil original, à la mystérieuse Marietta, en passant par Rosa ou Miguel : tout un peuple haut en couleur qui vous entraînera sur un air de Samba ou de tambours rituels.

Écrire commentaire

Commentaires : 0