14-14 - Silène Edgar et Paul Béorn

Résumé éditeur 

À l’aube de la Grande Guerre…
 
Adrien et Hadrien ont treize ans et habitent tous les deux en Picardie. Ils ont les mêmes préoccupations : l’école, la famille, les filles…
Une seule chose les sépare : Adrien vit en 2014 et Hadrien en 1914. Grâce à une boîte aux lettres mystérieuse, les deux adolescents vont s’échanger du courrier et devenir amis.
Mais la Grande Guerre est sur le point d’éclater pour Hadrien et leur correspondance pourrait bien s’interrompre de façon dramatique…

14-14 est une histoire d'amitié à travers le temps entre deux garçons qui ne sont différents que par leur époque et une lettre de leur prénom.

À l'aube de la Grande Guerre, nous découvrons le quotidien d'Hadrien et la vie des Français de cette période. La guerre elle-même n'est pas montrée, puisque le roman s'arrête juste après son début et que nous n'avons que les informations apportées par Adrien lors d'un cours d'Histoire en 2014. Ce choix scénaristique rend le livre accessible même aux plus jeunes, puisqu'il ne décrit pas l'horreur des combats, et d'autant plus que le style est fluide. D'ailleurs il est entre les mains de mon fils de 9 ans !

Les deux personnages principaux sont attachants, et l'on apprécie de les suivre en parallèle, chaque chapitre étant consacré à l'un des garçons en alternance. Les auteurs montrent à quel point Hadrien et Adrien sont des enfants similaires, à travers leurs préoccupations proches : la réussite scolaire, les histoires de cœur, les petites sœurs malades... Mais à travers ces points communs, ils soulignent également les différences liées à leur époque. L'école de 1914 est considérée comme un moyen d'ascension sociale, les garçons et les filles sont séparés, les copains riches se vantent de leur vélo plutôt que de leur smartphone. La médecine est bien moins avancée et la mortalité infantile par conséquent plus élevée.

Bref, ce roman est plus une peinture de la vie quotidienne d'une période de l'Histoire, qu'un roman sur la première guerre mondiale. Mais sa structure permet une immersion en 1914 et constitue une bonne introduction à une étude de la Grande Guerre.


Exploitation pédagogique du roman


Pour prolonger le roman, Castelmore met à disposition un dossier sur son site. Il suffit de s'inscrire pour recevoir les liens de téléchargement par e-mail.

Le dossier reprend des points du roman, comme le journal lu à un passage ou un point sur Braque qui se trouve sur un timbre de 2014. Il approfondit évidemment des éléments relatifs à la Grande Guerre, mais aussi à la vie quotidienne de 1914.



Pour aller plus loin


Nous n'avons pas encore approfondi le sujet avec les enfants, mais Gabriel est fasciné par les deux guerres mondiales. Il a regardé deux fois l'excellent C'est pas Sorcier sur la guerre de 14-18, disponible sur YouTube. 

Le point qui l'intéresse le plus pour l'instant est le jeu des alliances qui a provoqué le début de la Grande Guerre. Il a voulu qu'on lui réexplique plusieurs fois. Depuis qu'il a compris, il a refait une démonstration en Playmobils pour son frère !



Comme toujours lorsque nous étudions un sujet je cherche des applications pour l'iPad, notre outil pédagogique numéro 1.

La Première Guerre Mondiale présente une chronologie des événements avec des cartes en parallèle.



Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre est une app gratuite immersive. On joue un conscrit que l'on suit de la caserne jusqu'au front. 


Écrire commentaire

Commentaires : 0