City Hall, tomes 1 à 7 - Guillaume Lapeyre

Quoi ? Encore un manga me direz-vous ? Eh bien oui, ça se lit vite ces bêtes là, mais celui-ci a une particularité : il est Français ! Plutôt rare pour un support d'origine japonaise.

Dans un monde steampunk qui ressemble à notre début de XXème siècle, mais pas tant que ça, nous faisons là connaissances de quelques personnages dont le nom ne vous est pas inconnu. Les principaux : Jules Verne et Arthur Conan Doyle, rejoins par la dynamique Amelia Earhart.

Jules Verne est un inventeur et romancier numérique mégalomane et égocentrique, mais au génie incontestable et à la modestie très contestée. Son compagnon Arthur Conan Doyle est médecin et possède un brillant esprit de déduction. Enfin Amelia Earhart est agent secret américain.
Comme tous les autres noms connus (oui on croise quelques "anonymes" comme Mary Shelley, H.P. Lovecraft, Houdini, j'en passe et des meilleurs !) ces héros sont imaginés selon leur univers réel, cela donne un Lovecraft fou à lier et angoissant, comme un Georges Orwell journaliste adepte de la théorie du complot.

Dans ce monde le papier et l'écriture manuscrite sont interdits, car ce que l'on écrit de cette manière prend vie. Mais quand une menace liée à cette pratique apparaît, les autorités font appel à un spécialiste : Jules Verne donc, qui se lance à la poursuite du criminel.

"City Hall" c'est un mélange d'imagination, d'action, de personnages hauts en couleur et d'humour. Le tout servi par un graphisme magnifique. Cela fourmille de références littéraires, un régal pour les amateurs qui s'esclaffent de chaque clin d'œil. Des retournements de situation, jusqu'à un bouquet final haletant. Bref, de l'aventure avec un grand A ! 

Écrire commentaire

Commentaires : 0