Coeur de Hérisson, tomes 1 à 4 - Nao Hinachi

Mon avis : 👍
 
Genre : romance, school life, comédie
Public : tout public
Statut de la série : terminée
Tomes parus en VF : 5 (le 5 vient de sortir)
Tomes parus en VO : 5
 
 
Résumé éditeur 
 
Hozuki est le mauvais garçon du lycée, connu pour être bagarreur et insociable. Seule Kii, une fille de sa classe, le voyant comme un hérisson sur la défensive, se prend d'affection pour lui et lui adresse la parole. Une amitié naît entre eux, évoluant rapidement en amour du côté de la jeune fille. Mais, face à Hozuki qui n'arrive pas à faire la différence entre ces deux sentiments, leur relation s'annonce compliquée.
 

Coeur de Hérisson est un shojo mignon et frais qui ne révolutionne certes pas le genre, mais nous propose une comédie romantique réussie.

Si le thème du « mauvais garçon » est souvent exploité dans les romances j’ai trouvé que le personnage d’Hozuki évitait de tomber dans les clichés. En effet, nous ne sommes pas face à un nième bad boy au passé trouble, mais simplement à un garçon... à côté de la plaque ! Hozuki est surtout incompris par son entourage parce qu’il ne sait pas toujours quel comportement social est adapté à la situation. J’ai une vraie tendresse pour ce genre de personnage décalé, qui cumule les bourdes sans même s’en rendre compte ou sans comprendre ce qui cloche dans son attitude (sans doute parce que je m’y reconnais beaucoup !).

Bref, dès le départ la seule à comprendre qu’il y a un monde entre l’apparence du garçon et ses intentions, c’est Kii. La jeune fille est spontanée et d’une gentillesse qui flirte avec la naïveté - pas la stupidité pour autant, elle sait aussi réagir quand la situation s’y prête. Cette dernière qualité est parfois un défaut qui manque de la perdre à plusieurs reprises, mais la rend attachante. La narration est centrée sur elle, permettant au lecteur de découvrir peu à peu Hozuki, mais aussi les autres personnages, en même temps qu’elle.

Le titre fonctionne bien par l’alchimie du couple - pour une comédie romantique c’est un peu obligatoire vous me direz ! -, notamment grâce à la personnalité d’Hozuki. Celle-ci provoque nombre de malentendus qui m’ont fait vraiment rire à plusieurs reprises. Si l’on n’échappe pas à certains clichés de la romance shojo - parfois détournés parfois non -, on passe un moment de bonne humeur et de tendresse avec ces deux adolescents.

Côté graphisme, c’est tout aussi mignon et pétillant, et j’avoue avoir un coup de coeur aussi pour le sourire d’Hozuki !

Écrire commentaire

Commentaires : 0