Ikumen-after, tomes 1 et 2 - Kazuma Kodaka


Mon avis : 💕

Public : adulte
Statut de la série : terminée, mais l'auteure vient d'annoncer le début d'une suite en août "Ikumen After + A"
Nombre de tomes : 2


Résumé éditeur 

Jeune cadre surmené et père célibataire d’un petit garçon, monsieur Asakura a du mal à gérer sa situation professionnelle et l’éducation de son fils en même temps.
C’est alors qu’il rencontre Kentarô, lui aussi dans la même situation familiale. Les deux hommes au caractère et au rang social totalement opposé deviennent alors amis, avant de prendre petit à petit conscience de leurs sentiments réciproques...



Deux hommes aux caractères et classes sociales opposés se rejoignent sur leur situation familiale : ils élèvent chacun un enfant, seul, avec des méthodes différentes, mais une préoccupation de leur bien-être identique. D'ailleurs ce sont les enfants qui les rapprochent en premier lieu, les deux garçons s'entendant à merveille, avec une forme de jeune amour très mignon... et beaucoup plus simple que celui des adultes. 

En effet, si Kentarô est divorcé parce qu'il a mis du temps à accepter son orientation sexuelle, Asakura est veuf. Ils sont donc dans un état d'esprit tout à fait différent lors de leur rencontre et face à une éventuelle romance. Cependant, leur parentalité va les rapprocher peu à peu, Kentarô aidant Asakura et son fils à faire leur deuil, les soutenant dans leur quotidien : des difficultés pratiques - comme la cuisine - aux psychologiques, le lumineux Kentarô et son fils sont une bouffée d'air frais pour la famille perturbée par les circonstances. Mais pour autant la relation est à double-sens et équilibrée, Asakura n'hésitant pas à rendre la pareille dès qu'il le peut.

Ikumen-after est donc un BL qui met en scène une romance assez classique, mais douce et respectueuse, bien menée sous le joli trait de Kazuma Kodaka. La présence des deux enfants dans l'équation pourrait faire penser à une thématique autour de l'homoparentalité, mais je n'ai pas trouvé la "problématique" vraiment développée, contrairement à celle des papas solos. En fait, j'ai tout simplement retrouvé des inquiétudes normales de parents de jeunes enfants, des troubles du comportement, aux repas, en passant par les maladies ou les petits qui se mettent en danger sans en avoir conscience. Avec l'annonce d'une suite - dans laquelle les enfants semblent plus grands et la famille déjà formée - il est possible que les spécificités liées à l'homoparentalité soient plus creusées.


NB : Ce titre ne contient pas de scènes explicites, pour autant je ne le qualifierais pas de tout public : les discussions sont parfois très adultes, abordant sans détour la masturbation ou le porno. Je préfère le préciser car je suis tombée sur des articles ou des listes de conseil qui l'indiquait tout public voire jeunesse...

Écrire commentaire

Commentaires : 0