Black Bird, tomes 1 à 4 - Kanoko Sakurakouji

Résumé éditeur 

Pas facile de vivre comme les autres quand on possède la capacité de voir les esprits et que ces derniers ont décidé de s'amuser à vos dépens. Misao Harada a appris à supporter cet étrange quotidien en se remémorant Kyô, un petit garçon qui voilà dix ans la protégeait de ces créatures. Un premier amour qui réapparait dans sa vie sans crier gare la veille de ses 16 ans ! Le jour de son anniversaire, un yôkai lui fait une révélation surprenante : à partir de ce jour, si un monstre boit son sang, il prolonge sa durée de vie ; s'il mange sa chair, il devient immortel et s'il fait d'elle sa femme, il assure la prospérité de son clan !


Black Bird part d'un concept intéressant, une jeune fille aux pouvoirs surnaturels qui se retrouve le centre de conflits entre démons. Les scènes où elle se retrouve ralentie par tous les esprits qui s'accrochent à elle m'ont rappelé Watanuki au début de xxxHolic (mais la comparaison entre les séries s'arrête là, xxxHolic étant nettement supérieure selon moi).

Bref, on partait bien, le premier tome pose l'intrigue et donne envie de lire la suite.

Sauf que très rapidement, ça tourne en rond... Le même schéma se répète : Misao est attaquée par un démon, elle se fait presque violer/tuer, Kyo la sauve. Au-delà de l'aspect répétitif de ce schéma, l'image de la femme que renvoie l'histoire est loin d'être flatteuse. Misao passe franchement pour une potiche énamourée et moi qui aime les héroïnes de caractère, j'ai craqué au tome 4.

Écrire commentaire

Commentaires : 0