Your Lie in April, tomes 1 à 11 - Naoshi Arakawa

Résumé éditeur 

À 11 ans, Kôsei Arima est déjà un virtuose du piano. Formé avec la plus grande sévérité par une mère qui lui inflige d’interminables séances de répétition, il écume inlassablement tous les concours nationaux, où son talent éblouit les juges. Mais le jour où sa mère meurt d’une longue maladie, il perd complètement la faculté de jouer de son instrument : victime d’un blocage psychologique, le jeune garçon n’entend plus le son du piano quand il essaie d’en jouer…
Quelques années plus tard, son chemin croise celui de Kaori, une violoniste dont l’approche de la musique diffère totalement de la sienne. Alors que Kôsei est une véritable machine qui sait restituer les partitions à la perfection, Kaori, elle, préfère s’approprier les œuvres et les réinterpréter à sa manière… La rencontre avec cette jeune fille au caractère explosif va bouleverser les certitudes de Kôsei et redonner un sens à sa vie !


Un très joli manga tout en émotions porté par quatre personnages attachants. 

Nous y suivons Kôsei, adolescent de 14 ans, pianiste de talent, victime d'un blocage psychologique depuis la mort de sa mère deux ans plus tôt. Dépressif au début de l'histoire, il dit lui même que sa vie est sans couleur. Mais une tornade va le sortir de là, une jeune fille du nom de Kaori, drôle de violoniste comme il l'appelle. Elle va le traîner de force sur la scène pour qu'il reprenne le piano. J'ai adoré son personnage extrêmement vivant, elle bouscule, émeut, agace, mais ne laisse jamais indifférent. La scène de la rencontre entre eux deux est magnifique (voir la galerie ci-dessous).

Autour d'eux, deux personnages secondaires : la dynamique Tsubaki, amie d'enfance de Kôsei, et le sympathique playboy (moins superficiel qu'il n'y paraît toutefois) Ryouta. Tous deux sont les amis d'enfance de Kôsei et le soutiennent inconditionnellement.

Si ce shonen suit (classiquement) un garçon en pleine quête initiatique, ce sont les femmes qui modèlent la vie personnelle, ainsi que musicale, de Kôsei. Kaori, bien sûr, mais en premier lieu sa mère, dont le fantôme le hante et avec laquelle la relation était des plus complexes de part sa maladie et ses attentes vis à vis de son fils. Ensuite son amie d'enfance Tsubaki, hyperactive qui a bien du mal à démêler ses sentiments vis à vis du jeune homme. Enfin, Hiroko pianiste professionnelle ou encore Nagi qu'il va (un peu de force au départ) prendre sous son aile. Cet univers est si féminin, que le père de Kôsei n'est qu'à peine aperçu dans un de ses souvenirs, les seules présences masculines, à part Ryouta et Takeshi (pianiste rival) sont rares et secondaires. 

Au fil des tomes on suit l'évolution de Kôsei en tant que musicien, mais aussi son passage vers l'âge adulte. Il murit grâce à ses amis, essentiellement sous l'influence de Kaori. Il y a bien sûr de la romance dans ce titre, il ne tombe pas dans le niais, j'ai trouvé au contraire ces adolescents touchants.

Si bien sûr la musique classique est le fil conducteur de la série, des thèmes beaucoup plus graves y sont dépeints : les relations mère / enfant, la maladie grave, le deuil. L'humour n'est absolument pas absent de ce manga, mais le fond de l'intrigue est triste, avec un message qui pourrait se résumer à "carpe diem". L'émouvant final ne peut pas laisser de marbre.

Côté découverte de la musique classique, des informations sur les morceaux joués se trouvent en fin de chapitres, avec un renvoi par QR code ou adresse YouTube vers des vidéos. Mais pour une immersion parfaite dans ces moments musicaux, je conseille la superbe adaptation animé ! Vous trouverez ici la playlist qui y correspond pour prolonger la lecture ou le visionnage, ou juste pour le plaisir de réécouter Mozart, Beethoven, Chopin, Saint-Saëns, Ravel...


Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Pikobooks (lundi, 09 mai 2016 10:52)

    J'étais déjà intriguée par l'accueil du public en librairie, car il a été très bon.
    Je pense m'y intéresser très rapidement. :)

    Alors, l'animé est-il plus prenant ? :)

  • #2

    Anne-Cerise (lundi, 09 mai 2016 12:10)

    C'est différent, comme toujours je trouve le livre plus immersif. Mais l'animé est très réussi et le fait d'avoir les performances musicales ajoute indéniablement quelque chose. Je ne saurais pas déterminer ce que je préfère du coup, j'aime les deux !

  • #3

    Tiphanya (mercredi, 18 mai 2016 09:59)

    Après quelques déceptions, je n'achète plus de série non terminée. Du coup je suis ravie de lire ton avis. Je vais peut-être commencer par l'anime par contre (si je le trouve en ligne ça me coutera moins cher).

  • #4

    Anne-Cerise (mercredi, 18 mai 2016 10:35)

    Pour l'animé :
    http://www.cocostreaming.com/streaming-your-lie-in-april-saison-1-vostfr-46496.html

    Je l'ai lue en entier en Anglais, j'achète les tomes français au fur et à mesure (en squattant les valises de nos visiteurs)

  • #5

    Anne-Cerise (mercredi, 18 mai 2016 10:40)

    Juste une précision : l'animé est terminé, le manga en Japonais aussi. En Français on en est au tome 8 sur 11.