Le lion ailé au Moyen-Orient

Vous avez dû remarquer que "mon" lion ailé m'a été largement inspiré par des représentations antiques du Moyen-Orient.


Le bijou qui est sur la couverture de "L'Opale de Feu" se trouve au Oriental Institute de Chicago (c'est même leur logo !) et est d'origine Perse.


Le lion en mosaïque en tête du site est exposé au Musée du Louvre, même époque, même civilisation.


Le fait d'avoir étudié la préhistoire il y a deux ans, puis l'antiquité l'an dernier et cette année avec mes enfants (instruits en famille, voir mon blog sur ce sujet) a fortement influencé ma création des sociétés de "L'Opale de Feu".


J'ai fait quelques recherches sur la symbolique du lion ailé pour les civilisations antiques du Moyen-Orient, mais j'ai trouvé assez peu d'éléments, car il y a peu de traces écrites de cette époque.




Dans le cas de ces deux représentations, elles datent de l'époque Achéménide (556-330 av. J-C). Celle-ci est notamment connue pour s'être achevée avec la victoire d'Alexandre le Grand sur Darius III. La notice du Louvre de "la frise des griffons" parle d'une création de la fin du IVe millénaire (je tique sur le terme de griffon qui est pour moi un animal fabuleux encore différent, à corps de lion et tête et ailes d'aigle).


J'ai quand même trouvé deux pistes sur ces lions ailés. Tout d'abord le dieu mésopotamien des Enfers, Nergal, était parfois représenté sous cette forme. 


Ensuite les Lamassu qui sont des représentations assyriennes de lions ou de taureaux ailés à tête d'homme. Ces gigantesques statues protégeaient les bâtiments.


Je vous laisse admirer sur cette page les ruines et la reconstitution de Persépolis. Vous y apercevrez des lamassus, des griffons, des lions ailés ou non !



Sources : 

https://oi.uchicago.edu/collections/highlights/highlights-collection-jewelry

http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/frise-des-griffons

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ach%C3%A9m%C3%A9nides

http://en.wikipedia.org/wiki/Lamassu

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nergal

http://www.persepolis.nu/persepolis.htm


Écrire commentaire

Commentaires : 0